Actualités

34èmes Journées Européennes du Patrimoine : Venez visiter votre préfecture !

 
 
34èmes Journées Européennes du Patrimoine : Venez visiter votre préfecture !

La 34ème édition des journées européennes du patrimoine se déroulera samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017. Elle aura pour thème principal « jeunesse et patrimoine » et sera l’occasion pour le public de découvrir, gratuitement, des sites et monuments remarquables souvent fermés au public le reste de l’année.

A cette occasion, Didier Martin, Préfet de l’Oise, ouvrira le dimanche 17 septembre au public, les bâtiments de la Préfecture, fruit de plusieurs siècles de travaux et d'aménagements.

Installée dans l'ancienne abbaye de Saint-Quentin, la Préfecture de l'Oise témoigne des bouleversements de l'Histoire. Fondée en 1067, l'abbaye est transformée en manufacture de toiles peintes à la Révolution, l'ensemble est racheté en 1823 par le Département, qui y installe l'année suivante les services de la Préfecture. Depuis, la Préfecture n'a jamais quitté ce site.

D’une durée d’environ 1h30, vous aurez l’opportunité de découvrir le parc, les différents salons de l’hôtel préfectoral, l’ancienne chapelle et bien d’autres pièces insolites. Le guide vous dévoilera l’histoire de ces bâtiments millénaires.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC), mettra à disposition des visiteurs une exposition sur l’année 1917 dans l’Oise.

8 visites commentées vous sont ainsi proposées. Elles débuteront aux horaires suivants : 10h, 10h30, 13h30, 14h15, 15h, 15h45, 16h30, 17h15.

Il vous est demandé de vous inscrire pour participer aux visites commentées en téléphonant, avant le 14 septembre, au 03.44.06.11.21.

Attention, les groupes ont une capacité de 25 personnes. Dans le cadre du plan Vigipirate, seuil vigilance renforcée, les personnes inscrites devront se présenter avec une pièce d’identité. A leur entrée sur le site, elles feront l’objet de contrôles.

 
 

A lire également :