Actualités

Accidents écologiques provoqués par l’usine SPONTEX

 
 
Accidents écologiques provoqués par l’usine SPONTEX

Communiqué de presse : éléments relatifs à la reprise d'activité

Consécutivement aux trois épisodes de pollution qui ont été constatés dans le rû Saint Nicolas les 3, 6 et 27 août, le préfet de l’Oise a pris un arrêté de mesures d’urgence imposant à la société SPONTEX l’obligation d’identifier l’origine de ces pollutions et de mettre en place, préalablement au redémarrage de l’activité industrielle, les mesures correctives permettant de garantir la non atteinte à l’environnement du site.

La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, a convoqué l’industriel vendredi 6 septembre dernier. Elle a rappelé à cette occasion que l’analyse exhaustive des causes des pollutions et la mise en œuvre de mesures correctives relèvent de la responsabilité de la société SPONTEX. L’État agit avec exigence et accompagnement : exigence dans la qualité des réponses attendues et des mesures déployées et accompagnement de l’entreprise dans son processus de reprise d’activité.

À la demande de Madame la Ministre, les services de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement ont procédé à une nouvelle inspection du site ce lundi 9 septembre dernier. Ils ont constaté les avancées de la direction de SPONTEX dans la mise en œuvre des mesures correctives.

Au regard de ces derniers résultats concluants, l’État n’émet pas d’objection à une reprise partielle d’activité. L’outil de production sera pleinement opérationnel une fois la seconde phase de travaux réalisée sur l’autre procédé de fabrication.

A terme, et afin de garantir la pérennité des mesures prises par SPONTEX, le préfet de l’Oise prendra un arrêté complémentaire imposant un diagnostic complet des réseaux de l’usine.