Actualités

DISCOURS DE M. LE PRÉFET EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE L'ATTENTAT CONTRE CHARLIE HEBDO

 
 
DISCOURS DE M. LE PRÉFET EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE L'ATTENTAT CONTRE CHARLIE HEBDO

Discours prononcé à l'occasion de l'hommage rendu aux victimes à midi le 8 janvier 2015

Cérémonie d’hommages aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015

Aujourd’hui notre nation est en deuil.

Hier, une attaque barbare, dirigée contre la rédaction de l’hebdomadaire « Charlie hebdo » à Paris, a conduit à la mort de 10 journalistes et de deux fonctionnaires de police.

Ce crime abject touche, dans la même horreur, deux symboles parmi les plus forts de notre démocratie : la liberté d’expression et l’autorité de l’Etat qui la protège.

Les dessinateurs, les chroniqueurs de Charlie Hebdo, hommes et femmes de grands talents, sont morts pour l’idée qu’il se faisait de la France, pays des libertés, de toutes les libertés.

Les deux policiers sont morts dans l’exercice d’une fonction, noble entre toute, la protection de leurs concitoyens, au risque de leur vie.

Nos pensées vont d’abord aux victimes, à leurs familles, à leurs proches, à leurs collègues durement éprouvés par ce drame.

Tout est mis en œuvre pour identifier, interpeller, déférer à la Justice les criminels.

Tout est mis en œuvre pour renforcer notre sécurité collective.

Dans ces heure dramatiques, notre pays est uni, dans le même rejet de cette violence aveugle, fondée sur la haine et la négation de l’humanité de l’autre.

Cette unité s’exprime par l’organisation, aujourd’hui, à cette heure, de manifestations similaires dans tout le pays.

 
 

A lire également :