Actualités

Episode de pollution atmosphérique

 
 
Episode de pollution atmosphérique

Le service « Atmo Hauts-de-France » prévoit un épisode de pollution aux particules pour le département de l’Oise. Les concentrations de poussières en suspension dans l’atmosphère pourraient dépasser le niveau réglementaire, fixé à 50 µg/m3.

Du mardi 26 février au jeudi 28 février, un épisode de pollution est attendu.

Renforcement des restrictions :
Sur les grands axes des départements du Nord, de l’Oise et du Pas-de-Calais, la vitesse des véhicules à moteur est limitée à :
- 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
- 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de routes nationales et départementales normalement limitées à 110 km/h et 80 km/h pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes.


Cet épisode de pollution s'explique par une stabilité des conditions météorologiques défavorables à la dispersion des particules (conditions anticycloniques, faible hauteur de mélange de la masse d'air et vents faibles) associées à des émissions importantes (notamment du chauffage et trafic routier). Ceci induisant une augmentation de la concentration en particules.
 
Les poussières en suspension trouvent pour origines principales le chauffage, les activités économiques (industrielles et agricoles) et le trafic automobile.
 
Consignes de réduction des émissions :
 
Par mesure de prévention, il est préférable d’utiliser les moyens de transport les moins polluants dans le cadre de vos déplacements. Les transports en commun et le covoiturage sont à privilégier.
 
Il est recommandé de diminuer la vitesse de son véhicule de 20km/h sur les axes routiers et autoroutiers concernés.

Il est également recommandé de maîtriser vos consommations énergétiques liées au chauffage, en modérant la température du logement et en limitant le chauffage d'appoint non performant, notamment au bois et au charbon.

Les acteurs économiques (industrie et agriculture) sont également invités à réduire les émissions de polluants dans le cadre de leurs activités. Pour rappel, le brûlage à l’air libre des déchets verts est interdit et ce, toute l'année.