Actualités

L’évaluation des projets de PPRI de la Vallée de l’Oise confiée au CGEDD

 
 
 L’évaluation des projets de PPRI de la Vallée de l’Oise  confiée au CGEDD

Image de la Crue de 1993 - Crédits photo : Entente Oise-Aisne

La vallée de l’Oise est parfois l’objet d’inondations à cinétique lente mais meurtrières et très destructrices pour les biens comme l’avaient prouvé les crues de 1993 et de 1995 qui avaient occasionné un milliard d’euros de dégâts, en particulier pour les entreprises entre Noyon et Creil.

Depuis 2014, de nouveaux Plans de Prévention des Risques Inondation (PPRI) sont préparés par les services de l’État dans l’Oise. Ce travail avait débuté entre 2014 et 2016 par un « atelier national : territoires en mutation exposés aux risques, la vallée de l’Oise » sous l’égide de la direction générale de la prévention des risques du ministère en charge de l’environnement.

En dépit d’une démarche de forte concertation avec les collectivités locales concernées qui s’est notamment traduite par de nombreuses réunions de travail et la modification sur de nombreux sujets des projets de PPRI, certains acteurs locaux s’opposent frontalement à la procédure engagée.

Dans un souci d’apaisement et de dialogue, le Préfet de l’Oise a annoncé le mardi 26 septembre dernier qu’il a demandé au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD*) du Ministère en charge de l’environnement de bien vouloir procéder à une évaluation du travail réalisé par les services locaux de l’État. Cette « revue de projet » répond à deux objectifs :

1. Confirmer que les projets de PPRI ont été établis conformément aux lois et règlements en vigueur dans ce domaine.

2. Confirmer que les instructions données par les Préfets successifs visant à concilier protection des personnes et des biens et développement économique durable des territoires, ont bien été respectées.

La réalisation de cette évaluation conduira à décaler de plusieurs semaines la mise à l’enquête publique de ces projets de PPRI de la vallée de l’Oise.


*Héritier du Conseil général des ponts et chaussées et de l’Inspection générale de l’environnement,le Conseil général de l’environnement du développement durable (CGEDD) est chargé de conseiller le Gouvernement dans les domaines de l’environnement, des transports, du bâtiment et des travaux publics, de la mer, de l’aménagement et du développement durables des territoires, du logement, de l’urbanisme, de la politique de la ville et du changement climatique.

Dans ce cadre, il mène les missions d’expertise, d’audit, d’étude,d’évaluation, d’appui et de coopération internationale que lui confie le Gouvernement.

Il est également chargé d’une mission d’inspection générale portant sur la régularité, la qualité et l’efficacité de l’action des services de l’État placés sous l’autorité du ministre de la transition écologique et solidaire, ainsi que des établissements publics placés sous leur tutelle.

 
 

A lire également :