Actualités

Les Finances publiques à l'honneur

 
 
Les Finances publiques à l'honneur

Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, s'est rendu à Beauvais ce vendredi 9 novembre. Au programme : comité de direction, table ronde et inauguration d'exposition.

 Le secrétaire d'État a débuté la journée par la visite des locaux de la DDFIP (Direction Départementale des Finances Publiques) et a participé à un comité de direction élargi en présence de Louis Le Franc, préfet de l'Oise, de Bruno Parent, directeur général des Finances publiques, ainsi que de Robert Forte, directeur départemental des Finances publiques.

 Une table ronde s'est ensuite déroulée dans les locaux de la Communauté d'agglomération du beauvaisis, sur les thèmes de la réforme de la fonction publique et de sa modernisation. Ont participé à cette table ronde, aux côtés du secrétaire d'État et du Préfet de l'Oise : Agnès Thill et Pascal Bois, députés de l'Oise, Caroline Cayeux, maire de Beauvais et présidente de la Communauté d'agglomération du beauvaisis, Franck Pia, conseiller départemental, Bruno Parent, directeur général des finances publiques et Robert Forte, directeur départemental des finances publiques.

 Plusieurs maires et présidents d'intercommunalités ont ainsi pu présenter les problèmes qu'ils rencontrent au quotidien, afin d'obtenir des réponses adaptées aux préoccupations de leurs communes. Les principales questions ont porté sur la modernisation et la simplification des finances locales, l'impact du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, ainsi que l'évolution des types de contrats envisagés au sein des collectivités.

 Olivier Dussopt s'est ensuite rendu dans les locaux de la préfecture de l'Oise afin d'inaugurer une exposition portant sur les finances publiques pendant la Grande Guerre, que des agents de la DGFIP ont présenté au secrétaire d'État et à l'assemblée présente.

 L'exposition avait pour objectif de montrer l'impact de la guerre sur l'évolution des finances publiques. Elle rassemblait des documents d'archive, des ouvrages historiques et des objets muséographiques, conservés au sein des ministères économiques et financiers depuis plusieurs dizaines d'années. Ces pièces inédites ont permis d'illustrer l'investissement du ministère des finances dans l'effort de guerre, d'août 1914 jusqu'au règlement de la paix en 1919.

 L'exposition a ainsi retracé les étapes de construction de nos finances publiques pendant cette période mouvementée, en présentant les tournants ayant permis l'émergence d'une fiscalité moderne. Cette période correspond en effet à des évolutions historiques, telles que l'introduction de l'impôt sur le revenu, voté le 15 juillet 1914 et appliqué à partir de 1916, ou encore l'apparition du premier impôt portant sur les bénéfices industriels et commerciaux, avec la loi du 1er juillet 1916.

 D'autres aspects de la guerre ont également été abordés, parmi lesquels les Emprunts de la Défense nationale, emblématiques de la Grande Guerre, les campagnes de communciation entourant les grands emprunts (avec illustrations à l'appui), ou encore les marchés de guerre, levier de modernisation de l'industrie française.