Actualités

Réunion annuelle des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR)

 
 
Réunion annuelle des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR)

Ce mardi 25 juin s’est tenue la réunion annuelle des intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) dans la salle de l’hémicycle de la préfecture.

Inaugurée par le préfet de l’Oise, cette réunion visait à faire le point sur l’ensemble des actions menées dans le département depuis le début de l’année 2019. Les participants, tous mobilisés au service de la sécurité routière du département, ont également partagé leur expérience et échangé sur les actions réalisées.

Dans ses propos introductifs, le préfet de l’Oise a remercié les intervenants départementaux pour leur travail, dont le sérieux et l’engagement contribue chaque jour à rendre nos routes plus sûres. Il les a également incités à redoubler de vigilance : si le bilan de l’année 2018 a été positif, avec une diminution de la mortalité, le premier semestre 2019 connaît lui une hausse des morts sur la route. La principale cause de ces accidents étant la vitesse excessive, il les a invités à redoubler d’effort dans leurs actions de prévention en insistant sur les conduites dangereuses, notamment auprès des jeunes.


Pour rappel, en 2018, 37 personnes ont perdu la vie sur les routes de l’Oise, contre 62 en 2017. Au 16 juin 2019, 17 sont décédées sur les routes du département.

« Moins de morts et moins de blessés, c’est une priorité pour vous dans votre travail quotidien », a conclu le préfet.


Le pôle sécurité routière de la direction départementale des territoires a ensuite présenté le bilan des actions réalisées depuis janvier.

En milieu scolaire, 48 journées de sensibilisation se sont tenues, correspondant à 8000 élèves de la 3ème à BAC+2.

250 salariés en entreprise ont également suivi une journée de sensibilisation à la sécurité routière, notamment en ce qui concerne l’alcool au travail. 5 soirées SAM, réalisées par des bénévoles, ont permis de contrôler 8000 personnes au départ de soirées en discothèque, afin d’éviter qu’elles ne prennent la route sous l’emprise de l’alcool.

Au-delà de ces actions de sensibilisation à destination de publics spécifiques, 8 villages de sécurité routière se sont tenus, correspondant à 1500 personnes sensibilisées. Enfin, des opérations « carton jaune » ont permis de proposer à des conducteurs en infraction de suivre un stage de sensibilisation comme alternative aux poursuites.