Actualités

Réunion départementale des maires relative à l'état d'urgence

 
 
Réunion départementale des maires relative à l'état d'urgence

Emmanuel Berthier, préfet de l'Oise, a rencontré ce vendredi 20 novembre à Clermont, les parlementaires et les maires du département afin de leur présenter les différentes mesures de sécurité prises à la suite des attentats survenus à Paris et en Seine-Saint-Denis le vendredi 13 novembre.

600 élus ont participé à cette réunion qui a permis de répondre aux questions relatives aux différentes mesures de sécurité prises dans le cadre de l'état d'urgence.

Mesures spécifiques aux établissements scolaires

- Les voyages scolaires sont de nouveau autorisés, avec obligation de signaler ces déplacements à l'autorité académique. Celle-ci pourra en accord avec le préfet interdire un voyage si les conditions de sécurité ne sont pas remplies. Les voyages à destination de l'Ile-de-France ne sont pas autorisés jusqu'au 29 novembre.

- Les sorties scolaires occasionnelles (spectacles, musées, sortie "nature") sont également de nouveau autorisées. Ces sorties ne nécessitent pas d'autorisations préalables auprès des autorités académiques. Ainsi toute manifestation autorisée par la préfecture (salons, compétitions sportives...) est de fait accessible aux scolaires.

- Toute manifestation que l'éducation nationale souhaite organiser doit faire l'objet d'une autorisation préalable de la préfecture.

Mesures de sécurité spécifiques aux événements rassemblant du public

Le renforcement du contrôle de l’accès des personnes, des véhicules et objets entrants :

Le préfet a demandé que des contrôles visuels systématiques soient mis en place, à la charge de l'organisateur, à l'entrée des lieux de forte affluence tels que les centres commerciaux, les salles de spectacles, les cinémas, etc.

Les contrôles doivent être effectués par des agents chargés de la surveillance ou du gardiennage, titulaires de la carte professionnelle inspectant visuellement les sacs ou bagages à main. La fouille ne pourra être effectuée qu'avec le consentement de leur propriétaire. En cas de refus, la personne pourra se voir refuser l'accès.