Actualités

SECURITE ROUTIERE 30ème mort sur les routes de l’Oise

 
 
SECURITE ROUTIERE  30ème mort sur les routes de l’Oise

Jeudi 18 juin 2015, vers 20h30, s’est produit sur la commune d’AUTEUIL, un grave accident qui a coûté la vie à une jeune fille qui venait de fêter son 24ème anniversaire.

 Sur la RD 927, un conducteur en excès de vitesse, sous l’emprise de l’alcool et de produits stupéfiants, a changé brutalement de voie et a percuté le véhicule venant sur la voie opposée.

 Face à ce drame, Emmanuel Berthier, préfet de l’Oise, appelle à la plus grande vigilance de chacun et au respect de la réglementation par tous les usagers de la route.

 Les services de l’Etat s’organisent pour prévenir et lutter contre les comportements routiers dangereux.

 Au 19 juin 2015, nous déplorons 30 victimes sur les routes de l’Oise, soit 14 de plus qu’en 2014 à la même époque.

 Dans chaque accident mortel survenu dans le département est relevé une faute grave de comportement.

 Le comportement humain est le facteur prépondérant dans la typologie des accidents.

Il ne ressort pas, dans le département, de lieu d'accidentologie spécifique et les infrastructures ne sont pas la cause principale de l'accident.

 Dans 62,5% des cas, le présumé responsable de l'accident est mort et 29 % des victimes se sont tuées seules.

Les jeunes de moins de 25 ans représentent 23 % des tués en 2015, le plus jeune avait 8 ans.

 De tels comportements justifient le renforcement d’une stratégie constante de contrôles, ciblés sur les conduites à risque.

 Les services de l’Etat s’organisent pour prévenir et lutter contre les comportements routiers dangereux.

 Les forces de sécurité intérieure sont mobilisées sur 3 objectifs principaux :

- la lutte contre l’alcoolisme et les addictions,

- la lutte contre la vitesse,

- la lutte contre le non respect des règles de priorité.

 Ces objectifs sont adaptés pour prendre en compte les analyses des causes des accidents.

 Dans le cadre du plan d’action pour la sécurité routière présenté en janvier 2015 par M le ministre de l’intérieur, Bernard CAZENEUVE, deux mesures seront mises en place au 1er juillet 2015.

 - les conducteurs novices ne peuvent plus boire d'alcool avant de conduire.

la limite d'alcool autorisée en conduisant passe de 0,5 g/l à 0,2 g/l d'alcool dans le sang pour tous les titulaires d'un permis probatoire ou les conducteurs en apprentissage. Le gouvernement s'attaque directement aux ravages de l'alcool au volant chez les conducteurs novices, une population majoritairement jeune. Il espère que les nouvelles générations de conducteurs prendront ainsi de bonnes habitudes à l'égard de la consommation d'alcool avant de conduire.

 - interdiction à tous les conducteurs de voiture, de camion, de moto, de cyclomoteur ou de vélo, de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son (conversations téléphoniques, musique, radio).

 

 Sur la route nous sommes tous responsables.

 
 

A lire également :