Portrait... l'Ecurie de l'Epi: l’apprentissage et la reconversion au cœur d’une même passion

 
 
L'Ecurie de l'Epi

A Lamorlaye, une écurie de propriétaires et école d’équitation donne une seconde vie aux chevaux de course réformés tout en formant des apprentis.

Nom : Ecurie de l’Epi

Lieu : Lamorlaye

Nom du tuteur : PETIT IMBERT Eric

Nom des apprentis : DUPUIS Margaux / PIEGZA Margaux / PERROT Clémentine

Présentation de la structure : www.ecuriesdelepi.com

Coup de projecteur sur une écurie pas comme les autres, qui donne aux chevaux de courses sortis du circuit qui arrivent à l’âge de la retraite, après une blessure ou tout simplement quand ils ne sont plus performants, une seconde chance. Mais cette écurie favorise également l’insertion professionnelle des jeunes dans le secteur de l’animation et du sport, un secteur en pleine expansion.

Ce challenge est celui d’un homme passionné : Eric PETIT IMBERT, ancien ancien sous-officier au régiment de cavalerie de la garde républicaine.

Depuis 11 ans, au cœur du plus grand centre d’entrainement d’Europe, cet homme en est la cheville ouvrière: « Ces chevaux sont des athlètes de haut niveau qui ont une carrière très courte, il faut penser à l’après, les réorienter vers le tourisme équestre, le loisir: et pourquoi ne pas y associer un projet d’insertion professionnelle? Cela demande beaucoup de rigueur et de patience, nous devons passer au-delà de l’a priori avec les chevaux: c’est la même chose avec les apprentis, qui grâce à l’apprentissage et à cette expérience, retrouvent goût à la vie et une place dans notre société ».

La transformation du cheval, souvent difficile et longue, demande rigueur et patience : des valeurs que l’on retrouve dans l’apprentissage. « La formation, c’est un état d’esprit », affirme M. Petit Imbert. 

Depuis 2007 et jusqu’à aujourd'hui, l’Ecurie de L’épi a formé 12 apprentis avec des réussites professionnelles exemplaires.

Cette démarche générale a été soutenue à travers la création en 2014 de l’Association des Amis de l’Ecurie de l’Epi.

Quant aux pur-sangs, ils sont même capables de se reconvertir dans le cinéma: en 2013, les chevaux d’Éric Petit Imbert étaient les stars du film Turf, avec Alain Chabat et Edouard Baer; ils ont par ailleurs ont tourné deux publicités PMU, effectué le tournage d’un clip vidéo en plein Paris, et se présentent dans des opéras équestres en forêt ou même en ville.

Trois acteurs: un cheval, un apprenti, un directeur... et une réussite à la clef.

---

Portrait réalisé par Vincent Hoareau.