Le CDJSVA

 
Le CDJSVA

Le Ministère en charge des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et de la Vie Associative fait vivre un principe essentiel dans la mise en œuvre de ses politiques publiques : LE DIALOGUE. Le Conseil Départemental de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative à tous les niveaux de son administration (départemental, régional ou national) constitue le dispositif central de ce principe d’intervention.

Le Conseil départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative (CDJSVA) est une instance consultative placée sous l’autorité du Préfet de département. Il est composé de membres de la société civile, de représentants du monde associatif et de représentants d’administrations déconcentrées de l’État et des représentants des collectivités territoriales.

Il émet des avis et des propositions sur les politiques publiques notamment dans le cadre de l’attribution des agréments des associations de jeunesse et d’éducation populaire et les mesures de police administrative spéciales dans le champ du sport et des loisirs éducatifs portant sur les personnes physiques ou morales.

Dans l’Oise, le CDJSVA actuel, nommé pour 3 ans, couvre la période de janvier 2015 à décembre 2017. Il est composé :

  • de représentants de l’État avec notamment l’Éducation Nationale (DSDEN), la Sécurité Publique (DTSP) et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ),
  • de représentants d’organismes sociaux : Caisse des Allocations Familiales (CAF) et Mutuelle Sociale Agricole (MSAMutualité sociale agricole)
  • de représentants de collectivités territoriales : le Conseil Départemental et l’Union des Maires de l’Oise
  • de représentants de la jeunesse engagée : Fédération des Associations Étudiantes de l’Oise, le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) et le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Actives (CEMEA)
  • de représentants de mouvements d’éducation populaire : Fédération Départementale des Maisons de Jeunesse et de la Culture, Fédération Départementale des Familles Rurales, la Ligue de l’Enseignement de l’Oise, l’Union Française des Centres de Vacances et de loisirs de Haute-Normandie et de Picardie (UFCV) et les Francas de l’Oise
  • de représentants d’associations familiales et de parents d’élèves : l’Union départementale des associations familiales (UDAF) et la Fédération des Parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP)
  • de représentants du mouvement sportif : le Comité départemental de Handball et le Comité départemental de Tir à l’arc
  • de représentants de syndicats d’employeurs et d’employés : le Conseil National des Employeurs Associatifs (CNEA), l’Union Nationale des Syndicats Autonomes (UNSA), le Conseil Social du Mouvement Sportif (CoSMoS) et la Confédération Nationale des Éducateurs Sportifs (CNES)

Cette instance est interpellée par l’autorité administrative lors de grands changements ou lorsque de grandes décisions doivent être prises dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique publique. Dernièrement, la réforme de refondation de l’école fut l’occasion de réfléchir collectivement à la manière de développer la qualité des accueils collectifs de mineurs notamment dans le cadre des temps d’activités périscolaires (TAP). Ce fut aussi le cas pour mettre en place le plan priorité jeunesse dans la même période.

Demain, de nouveaux défis l’attendent avec la déclinaison de la charte d’engagements réciproques entre l’État, les Associations et les Collectivités territoriales ou encore l’universalisation de l’engagement de service civique.