Action exemplaire

 
 

Retour d’expériences sur le captage prioritaire d'Auger-Saint-Vincent

Action exemplaire dans l’Oise : retour d’expériences

Parmi les 26 captages prioritaires de l’Oise, celui d’Auger Saint-Vincent a retenu l’attention du préfet coordonnateur du Bassin Seine-Normandie. Il fait partie des 15 captages dits « exemplaires » retenus en février 2016 parmi les 379 captages prioritaires que compte le bassin Seine-Normandie.

Afin d’éclairer plus largement les démarches initiées ou engagées sur l’ensemble des captages prioritaires du département, la direction départementale des Territoires a organisé en lien avec l’Agence de l’eau Seine Normandie (AESN), une demi-journée d’information et de retours d’expériences à l’attention des collectivités concernées par une aire d’alimentation de captage à enjeux.

Ainsi, le 29 novembre 2016, sous la présidence du Secrétaire général de la préfecture, la DDT et l’Agence de l’eau du bassin Seine-Normandie ont accueilli plus de 70 participants au Lycée agricole d’Airion pour échanger autour d’actions menées en faveur de la reconquête de la qualité de l’eau.

Ces retours d’expérience ont permis de mettre en avant la dynamique territoriale engagée sur le territoire d’Auger Saint-Vincent mais aussi les actions menées en faveur de la réduction d’usage des produits phytosanitaires sur les territoires de Baugy et des Hospices (La Croix Saint-Ouen).

L’engagement aux côtés de l’État et de l’AESN des acteurs tels que le SAGEBA accompagné du cabinet PERI-G, l’Agglomération de la région de Compiègne, la Chambre agriculture de l’Oise et quelques exploitants agricoles est à souligner tout particulièrement. Ils ont présenté les actions menées sur leurs territoires, ce qui a permis d’alimenter un débat fructueux autour des pratiques, de leurs conditions de mise en œuvre, des impacts sur les pratiques agricoles en soulignant l’importance de l’engagement des différends acteurs.

Les échanges fournis ont permis de mettre en exergue les principes d’une agriculture raisonnée qui ont été définies en lien avec les collectivités concernées. Ces retours d’expérience ont souligné plus particulièrement les conditions de réussite pour la définition et la mise en œuvre d’un programme d’actions adapté au territoire.

L’accompagnement indispensable par les collectivités et la concertation avec les acteurs locaux du territoire apparaissent comme les clés de la réussite pour relever le défi de protection des captages d’eau pour l’alimentation en eau potable actuelle et future.