Comment se faire vacciner dans l'Oise ?

Comment se faire vacciner dans l'Oise ?

 
 

Qui peut se faire vacciner ?

La vaccination est ouverte à tous les adultes sans condition et aux adolescentes de 12 à 17 ans compris.

> Autorisation parentale - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,36 Mb

Il est rappelé que le jour de la vaccination, les mineurs doivent se munir du numéro de sécurité sociale d’un parent ou de sa carte vitale. Pour mémoire, l’autorisation parentale n’est plus requise pour la vaccination des mineurs de 16 ans et plus. Pour les 12-15 ans, l’autorisation d’un seul parent suffit. Quel que soit l’âge, la présence d’un parent est recommandée lors de la vaccination mais elle n’est plus obligatoire.


Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

→ En prenant rendez-vous sur : https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid/departement-60-oise.html

→ En contactant directement les centres de vaccination par téléphone ou via la plateforme de rendez-vous retenue par le centre (Doctolib, Maiia ou Keldoc).

→ Chez son médecin, pharmacien, infirmier ou professionnel de santé

→ Par téléphone au 0 800 009 110 (6h-22h).


Quels sont les centres de vaccination ouverts ?

Commune

Adresse

N° de téléphone

 
Beauvais-Tillé Sdis de l'Oise, 8 avenue de l'Europe    
Beauvais Centre commercial du jeu de Paume 03 75 57 00 25  
Beauvais Centre hospitalier, 40 avenue Léon Blum 03 44 11 26 26  
Breteuil Maison de Santé de l'Abbaye de Breteuil, 5 bis Rue Tassart médical 03 65 65 76 00  
Breuil-le-Sec CH Isarien, site de Fitz-James, rue Guy Boulet 03 44 77 50 15  
Chambly Maison de santé, 120 rue Raymond Joly   ouvre le 6.09
Chantilly Clinique des Jockeys, 12 avenue du Général Leclerc   ouvre le 13.09
Chaumont-en-Vexin Centre hospitalier, 34 bis rue Pierre Budin 03 44 49 54 38 fermé
Compiègne Centre hospitalier intercommunal de Compiègne-Noyon, cite de Mercière, 8 avenue Henri Adnot 03 44 23 60 00  
Compiègne Salle de la Victoire, 112 rue St Jospeh 03 59 55 35 60  
Creil Maison de santé pluriprofessionnelle, 59 rue du Plessis Pommeraye 03 65 65 72 53  
Creil GHPSO, 71 boulevard Laënnec 03 44 61 66 97  
Creil Salle Voltaire, 39 rue Voltaire   ouvre le 6.09
Crépy-en-Valois Maison des arts Martinaux et des Sports de Combats, rue Marie Rotsen 03 44 59 44 49  
Crépy-en-Valois Salle Irène Cruypenninck, rue des Cèdres Du 8 au 25.09  
Crépy-en-Valois Parking du lycée Denos, Avenue Pasteur A compter du 27.09  
Crèvecoeur-le-Grand MSP Crévecoeur-le-Grand, 4 rue du Stade    
Formerie Salle des fêtes, 6 rue Georges Clemenceau 03 44 46 17 57  
Liancourt Salle Guy Lejeune, Avenue Louis Aragon 03 44 73 89 10  
Méru EHPADEtablissement hébergeant des personnes âgées dépendantes Quiétude, 2 rue du 08 mai 1945 03 44 52 36 77 fermé
Montataire Mairie, 8 Rue des Déportés 03 75 19 03 20  
Nogent-sur-Oise Centre municipal de santé, 95 rue du général de Gaulle 03 75 19 01 03  
Pont-Sainte-Maxence Salle Claude Monnet, 3 place d'Armes 03 44 56 29 83  
Saint-Aubin-en-Bray CPTS du Pays de Bray, Salle des 4 vents, 38 rue des Clerets    
Saint-Just-en-Chaussée L'Opus, 5003 rue Brunehaut 03 75 34 00 05  
Senlis GHPSO, avenue Paul Rougé 03 44 61 66 97  


L'unité mobile de vaccination

Des actions d’aller-vers sont mises en place cet été dans le département pour que chacun puisse avoir accès au dispositif vaccinal. L’objectif de ces opérations est de rendre les soins accessibles à tous les isariens, indépendamment de leur lieu de vie ou de leur niveau d’accès aux soins.

Capture

La vaccination est obligatoire pour toutes les personnes étant au contact des personnes fragiles

Le 15 septembre devront être vaccinés :

  • tous les personnels soignants et non-soignants de hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour personnes en situation de handicap ;
  • tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile.

A partir de cette date, des contrôles seront opérés et des sanctions prises.

Pour les premiers vaccinés

Une campagne de rappel sera mise en place pour ces personnes, dès les premiers jours de septembre, pour une injection qui sera administrée dans les mêmes conditions que les premières.