Pourquoi se faire vacciner ?

Pourquoi se faire vacciner ?

 
 

           9 raisons de se faire vacciner contre la Covid-19

1. Le vaccin vous protège

Les vaccins permettent de réduire très fortement le nombre de cas symptomatiques graves de Covid-19 :

  • de 94 à 95 % pour les vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna selon les données en vie réelle et en essais cliniques ;
  • de 94 % pour le vaccin AstraZeneca selon les données en vie réelle ;
  • de 93 % pour le vaccin Janssen selon les essais cliniques.

Pour Santé Publique France, l’efficacité de la vaccination pour la prévention des formes symptomatiques de COVID-19 est confirmée par test chez les personnes de 50 ans et plus. Après une vaccination complète, l’efficacité s’élève, chez les personnes âgées de 50 ans et plus, à 84,2% tous vaccins confondus.

Les vaccins contre la Covid-19 sont donc très efficaces, même si aucun vaccin ne protège à 100% (qu’il s’agisse des vaccins contre la Covid ou d’autres vaccins plus classiques). 

Cette efficacité peut varier selon les personnes. Elle peut aussi être modifiée lors d'infection par certains variants en particulier par le variant Delta, mais elle reste très bonne quand la vaccination est complète.

En cliquant ici , vous trouverez plus d'informations sur les différents vaccins

2. Le vaccin protège vos proches et l’ensemble de votre entourage car il réduit le nombre de cas asymptomatiques et donc la transmission du virus.

Ces vaccins  réduisent la fréquence des infections asymptomatiques au Covid-19 et donc le risque de transmission par les personnes vaccinées.

La durée de protection apportée par ces vaccins est estimée à ce jour à au moins 6 mois après la deuxième dose en l’absence de plus de recul.

3. Le vaccin réduit le nombre de personnes nécessitant dune hospitalisation et participe ainsi au désengorgement des hôpitaux qui commencent à être débordés par la 4ème vague.

A titre d’exemple, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) a publié une étude selon laquelle les personnes non vaccinées représentaient 85% des personnes hospitalisées et 78% des décès entre le 31 mai et le 11 juillet 2021.

4. Le vaccin est un dispositif médical sérieux : Les technologies utilisées par les quatre vaccins proposés en France sont le fruit de près de plusieurs décennies de recherche.

La technique de l’ARN messager utilisée dans les vaccins de Moderna et Pfizer a été découvert dans les années 1960 par des chercheurs de l’Institut Pasteur. Les vaccins AstraZeneca et Janssen reposent sur la technique dite du « vecteur viral non répliquant », à base d’adénovirus, déjà utilisée dans certains vaccins connus de grand public, souvent au stade de l’essai clinique ou pré-clinique (Ebola, VIH, ou pour des vaccins anti-cancer par exemple).

5. Le vaccin fait lobjet dune procédure de mise sur le marché très rigoureuse.Ce processus strict garantit la qualité, l’efficacité et la sécurité des vaccins.

La réglementation européenne classe les vaccins dans la famille des médicaments dits « immunologiques », c’est-à-dire les médicaments sensibles. Leur commercialisation obéit donc aux mêmes règles que celles qui sont appliquées aux médicaments.

Comme tout médicament, un vaccin doit obligatoirement recevoir une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour être commercialisé. Ce sésame garantit la qualité pharmaceutique du vaccin.

Par conséquent, une fois les vaccins approchant de la phase finale de leur développement, les laboratoires déposent un dossier d’autorisation de mise sur le marché. Une agence nationale est désignée rapporteur, une autre agence est corapporteur. Elles réalisent le gros du travail, à savoir éplucher des centaines de milliers de pages de données sur l’efficacité, la sécurité et la qualité des vaccins.

Étant donné le contexte, cet examen approfondi est réalisé en continu au fur et à mesure que les résultats des études sont disponibles, ce qui permet de réduire les délais. Moins de trois mois ont ainsi été nécessaires aux premiers vaccins contre la Covid-19 pour obtenir une AMM, tout en respectant la très rigoureuse procédure d’instruction.

La France impose une étape de vérification supplémentaire par rapport aux autres pays européen. La Haute autorité de santé (HAS) est ainsi sollicitée pour donner un avis complémentaire. Cette dernière a pour rôle de préciser la place de chaque vaccin dans la stratégie vaccinale, et notamment les populations cibles. Ces différents stades constituent des garanties indispensables avant de commencer à vacciner en France.

6. Le vaccin peut avoir des effets secondaires légers voire modérés et de courte durée.

Il ne comporte des risques que pour les personnes ayant déjà été allergiques à des dispositifs médicaux.

Les vaccins contre la Covid-19 sont très sûrs. Cependant, comme pour tous les médicaments, des effets secondaires peuvent survenir après avoir reçu un vaccin. Mais actuellement, aucun de ces effets ne remet en cause le bénéfice de la vaccination : les effets positifs du vaccin sont supérieurs aux effets indésirables.

Il est courant de ressentir quelques effets indésirables d'intensité légère à modérée après avoir reçu un vaccin. Ce sont des signes indiquant que l’organisme est en train de créer une protection.

7. Le vaccin est gratuit pour tous.

Quelque soit le vaccin, il est entièrement pris en charge par lassurance maladie pour tous les Français. Le transport des personnes dépendantes vers un centre de vaccination peut aussi bénéficier d’une prise en charge, s’il est prescrit par un médecin.
Des actions d’aller-vers sont mises en place dans l’Oise pour permettre à toutes et tous d’avoir accès à la vaccination.

La liste des centres et opérations de vaccination est disponible ici .

8. Le vaccin permet de reprendre une vie sociale active.

L’immunité collective est l’objectif fixé par le gouvernement. Cette immunité, qui sera atteinte grâce au vaccin, permettra au Gouvernement de lever un maximum de mesures de protection mises en place pour protéger la population de la propagation de la maladie.

L’acquisition d’un pass sanitaire vous permettra d’accéder aux lieux de loisirs et de culture(salles de spectacle, parcs d’attractions, salles de concert, festivals, cinémas …). En août, ce pass sera également  obligatoire dans les cafés, restaurants, certains grands centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, ainsi que pour les voyages en avion, train et car pour les trajets de longue distance. D’autres lieux pourront s’ajouter à cette liste par la suite, si nécessaire, selon la situation épidémique.

9. Le vaccin permet de reprendre une vie économique active.

L’immunité collective permettra la reprise de l’activité économique en continu et sans crainte de nouvelles mesures restrictives. L’ensemble des secteurs d’activité pourra ainsi se projeter dans l’avenir et relancer projets et investissements.

Les effets seront également positifs pour les particuliers, et en particulier les plus jeunes dans leurs perspectives étudiantes et professionnelles.