Portrait: Cassandra, volontaire en service civique à la DDCS de l'Oise

 
 
Portrait: Cassandra, volontaire en service civique à la DDCS de l'Oise

Sa mission: "Femmes et sport"

Cassandra Le Sant, 23 ans, est en service civique à la DDCS de l'Oise depuis novembre 2016. Sa mission: "Femmes et Sport : promotion et développement de la pratique sportive féminine dans l’Oise".

Question: Peux-tu nous décrire ton parcours?

Après l’obtention du BAC, j’ai fait un an de préparation en art. Suite à cette année, je me suis dirigée en Licence Economique et Gestion à Lille, puis j’ai effectué une troisième année de Bachelor Chef de projet Marketing et Communication à Paris.

Aujourd’hui, avant d’entamer mon Master, j’effectue un service civique au sein de la DDCS de l’Oise.

 

Question: Quelle est ta mission de service civique?

Ma mission s’articule sur la promotion de la pratique sportive féminine dans l’Oise. Pour être plus concrète, je dois organiser deux événements afin de promouvoir toutes les actions d’incitations à la pratique sportive féminine, récompenser les meilleurs projets et les parcours les plus exemplaires afin de favoriser le développement de l’activité physique et sportive des femmes sur le territoire de l’Oise.

Question: Pourquoi cette mission de service civique?

Cette mission m’a paru intéressante puisqu’il s’agit là d’agir pour l’égalité et l’abolition des préjugés.

Je suis bien consciente que mon seul service civique ne mettra pas la femme et l’homme sportif sur un pied d’égalité, mais je serais déjà fière d’avoir apporté ma pierre à l’édifice.

Il est important de faire comprendre aux femmes que le sport ce n’est pas que pour les hommes ; et de faire comprendre aux hommes que le temps où les femmes ne faisaient que leur apporter leur bouteille d’eau est résolu.

Le sport ne doit plus être un bastion du sexisme.

Question: Que t'a apportée jusque là ta mission de service civique sur le sport au féminin à la DDCS?

Dans un premier temps, cela m’a ouvert les yeux sur la réalité du monde. J’étais loin de m’imaginer que les différences entre les femmes et les hommes dans le sport étaient aussi fortes ! 

Ensuite, cela m’a permis de travailler dans mon domaine de prédilection : le sport, et d’en comprendre plus en détail les subtilités. La mission plus particulièrement m’a appris à donner du mien pour défendre une cause, à vraiment m’impliquer dans un sujet qui me tient à cœur. Cela m’a appris à m’organiser, chose importante dans la création d’événement, à travailler de façon autonome et à prendre confiance en moi.