De l'abbaye Saint-Quentin à la préfecture de l'Oise

 
 

Le choix de Beauvais comme chef-lieu du département de l'Oise

preview

Dès 1789 apparaît l'idée de former un département autour de Beauvais. C'est chose faite en 1790, le nom de département de l'Oise étant fixé en mars de cette année.

Toutefois, Beauvais demeure contestée dans son rôle de chef-lieu de département notamment par Crépy, Clermont, Senlis et Compiègne.

La polémique dure jusqu'en 1799. Le 1er vendémiaire an VIII, Jacques Isoré, Commissaire du Directoire Exécutif près l'administration du département de l'Oise répond à une sollicitation du Ministre de l'Intérieur sur l'épineuse question du chef-lieu de département en ces termes : "Sous le rapport politique, je pense que l'administration centrale de l'Oise doit rester à Beauvais".

L'achat de l'abbaye Saint-Quentin

L'acte de vente comme bien national est signé le 9 janvier 1790. L'abbaye est achetée par le citoyen Sallé qui doit acquitter la somme de 104 100 Francs. Ce montant est réglé par échéances jusqu'en l'an 4.

L'inventaire des objets contenus dans la maison des religieux, réalisé le 8 novembre 1790, témoigne de la richesse de l'abbaye.

Un inventaire spécial est consacré aux 4000 volumes de la bibliothèque. Le catalogue aujourd'hui conservé aux Archives Nationales, témoigne de la diversité et de la richesse de ces collections.

En 1792, l'abbaye est transformée en manufacture de toiles peintes. Les ateliers sont installés dans les dépendances alors que la résidence est occupée par la famille Sallé.

C'est en 1817 que Jean Pierre Marie Sallé propose au Préfet de l'Oise, le Comte de Germiny, de racheter sa propriété pour en faire la maison de la République. Dans son courrier, il parle des jardins "magnifiques (...) entourés de murs d'une force et d'une solidité extrêmes". Toutefois, la vente tarde à se faire et ce n'est qu'en 1823 que le Conseil Général achète l'ancienne abbaye pour un montant de 140 000 Francs.

L'installation de la Préfecture dans l'ancienne abbaye Saint-Quentin

musee_oise

Le musée départemental de l'Oise,ancien Palais Épiscopal, ancienne préfecture de l'Oise.

Jusqu'alors abrités dans les locaux du Palais Épiscopal (aujourd'hui musée départemental), les services de la Préfecture s'installent en 1824 dans l'ancienne abbaye. Il revient au Vicomte Blin de Bourdon l'honneur d'être le premier préfet à résider dans ces lieux.

Tout au long du XIXème siècle, la Préfecture fait l'objet de travaux d'aménagement et de confort : construction sur l'emplacement de l'église abbatiale, de l'aile où se situe actuellement le bureau du Préfet, chauffage par calorifères des bureaux en 1879, première ligne de téléphone en 1885…

La Préfecture partage ses locaux avec le Conseil Général. La grande affaire est la réalisation d'une salle du Conseil. Le projet n'aboutit qu'en 1932. La salle est alors inaugurée par le Préfet Le Beau et le Président du Conseil Général, Jammy Schmidt. C'est aujourd'hui la salle de l'hémicycle.