Description des bâtiments

 
 

La Préfecture, telle qu'on la découvre aujourd'hui, est le fruit de plusieurs siècles de travaux et d'aménagements.

La cour d'honneur

courdhonneur_gd

Le visiteur entre par une large grille de fer forgé ornée d'une frise de grecque en volutes, qui ouvre sur la Cour d'Honneur. Cette cour est fermée sur trois côtés par des bâtiments de brique s'inscrivant dans la tradition picarde.

cour_dhonneur2_gd

Cet ensemble d'une grande sobriété abrite les services du Secrétaire Général, le Bureau du Cabinet, le Service Interministériel de Défense-Protection Civile, le Service des Ressources Humaines,des Finances et de la Logistique, la Direction des Relations avec les Collectivités Locales, le Service des Systèmes d'Information et de Communication et la Direction du Développement des Territoires et de la Cohésion Sociale.

Le promeneur notera la fenêtre en demi-rosace située au dessus du porche, il remarquera également les impacts laissés dans le mur de droite par l'explosion d'un obus dans la nuit du 5 au 6 juin 1918.

Le parc et la résidence préfectorale

preview

Une fois le porche franchi, le visiteur découvre la partie la plus prestigieuse, celle qui fait de la Préfecture de l'Oise l'une des plus belles de France.

Le parc est orné par trois superbes platanes peut-être témoins des plantations de 1829.

Le parc

Au fond, un oeil averti peut apercevoir le Thérain qui coule entre la résidence et le bâtiment moderne et harmonieux du Conseil Général.

Hotelvuparc4_PhotoRedukto

Au milieu de cet écrin de verdure repose la résidence.

La façade est longue de 71 mètres.

Construite à la charnière des XVIIème et XVIIIème siècle, l'aile qui abrite la résidence allie solennité et élégance. Des lignes très pures donnent à l'ensemble une grande simplicité. 

La préfecture de l'Oise

Aucune sculpture, aucun décor ne viennent alourdir la façade.
La beauté de l'édifice tient à une alternance harmonieuse de pierre blanche et de brique. 
La façade tire également son équilibre des trois pavillons qui forment un avant-corps et brisent l'horizontalité du bâtiment. Les toits en ardoise accentuent encore par leur couleur bleu gris, l'impression de douceur que ressent le visiteur à la vue de l'édifice

Autres éléments remarquables

Mur datant du Xieme siècle

Perpendiculaire à la résidence se dresse une longue galerie où un mur datant du XIème siècle et vestige de l'église abbatiale, a été découvert. D'aspect austère, elle abrite au rez-de-chaussée, un charmant jardin d'hiver. En passant derrière l'aile dix-huitième, le visiteur découvre les vestiges les plus anciens de l'abbaye Saint-Quentin. 

La chapelle

Des constructions du XIème siècle seules subsistent les bases de la chapelle située au sud de la résidence. Les fenêtres en plein cintre, basses, étroites et couronnées d'une frise étoilée sont en effet typiques de cette époque comme en témoigne également la chapelle de la maladrerie Saint-Lazare de Beauvais. 
Le Musée Départemental abrite trois statues-colonnes du XIIème siècle qui représentent sans doute les saints protecteurs de l'abbaye.
A l'Est de la chapelle, un verger et un potager donnent à l'ensemble un caractère bucolique qui prolonge le cadre verdoyant du Parc vers la place de la Préfecture.