La vie de la préfecture

 
 

Préfets et Présidents du Conseil Général

Jacques Cambry

Le premier Préfet de l'Oise fut Jacques Cambry. Né à Lorient en 1749, il commence sa carrière comme Receveur Général des Finances de Bretagne. Président de l'administration du Finistère en l'an IV, il est nommé administrateur suppléant de la Seine avant d'être nommé Préfet de l'Oise le 11 ventôse, an VIII. 

Mort en 1807, il a marqué son passage dans l'Oise en écrivant "la description du département de l'Oise", atlas géographique et historique du département. Aujourd'hui, une salle de la Préfecture et une rue de Beauvais portent son nom. Les autres salles de réunion des services honorent la mémoire du sculpteur Henri Gréber et de Martin Chambiges, architecte de la cathédrale de Beauvais. 

Un hommage particulier a été rendu au préfet Claude Erignac décédé dans l'exercice de ses fonctions en 1998, puisque la salle la plus souvent utilisée porte son nom.

L’un des premiers Présidents du Conseil Général -de 1819 à 1820- fut le duc de La Rochefoucauld-Liancourt. Philanthrope, le duc créa une école technique qui devint l'Ecole des arts et métiers et introduisit la vaccine en France.

De 1871 à 1886, le Conseil Général fut présidé par le duc d'Aumale. Quatrième fils de Louis-Philippe, il constitua une remarquable collection de peintures et une splendide bibliothèque que l'on peut aujourd'hui admirer au Château de Chantilly et qu'il a léguées à l'Institut de France.

Des visiteurs prestigieux

Le Général De Gaulle

L'histoire qui lie la famille d'Orléans au département de l'Oise - l'héritier de la couronne étant comte de Clermont - conduisit tout naturellement Louis-Philippe à visiter Beauvais et à se rendre à la préfecture, le 26 mai 1831. Comme toutes les visites de monarques et plus tard de présidents de la République, la venue du Roi fut l'occasion de nombreux travaux à la Préfecture dont on trouve mémoire aux Archives départementales. 

Plus près de nous, le Général de Gaulle honora de sa présence la préfecture de l'Oise. Ayant entamé au début de son premier septennat une visite de toutes les préfectures et sous-préfectures de France, Charles de Gaulle s'arrêta à Beauvais les 13 et 14 juin 1964. 

Reçu par le préfet Gaston Pontal, il présida un dîner officiel et passa une nuit à la résidence.

Les quarante dernières années

Le Conseil Général

Au début des années 70, les services de la Préfecture sont de plus en plus à l'étroit sur le site historique. Aussi un nouveau bâtiment est-il construit par le Conseil Général, avenue de l'Europe. Celui-ci dénommé Espace Europe, abrite la direction qui délivre notamment l'ensemble des titres réglementaires : cartes grises, permis de conduire, cartes nationales d'identité, passeports, titres de séjour pour les ressortissants étrangers... 

Jusque dans les années 80, la Préfecture et le Conseil Général se partagent les bâtiments de l'abbaye Saint-Quentin. Ainsi, le Président du Conseil général avait son bureau dans l'aile nord de la cour d'honneur 

Les lois de décentralisation de 1982 conduisent le Conseil Général à vouloir disposer de son propre bâtiment. En 1986, la partition est réalisée. L'État conserve l'ensemble abbatial. En revanche, une partie du parc est attribuée au Conseil Général qui y construit l'Hôtel du Département.