Actualités

INFLUENZA AVIAIRE - APPEL A LA VIGILANCE

 
 
INFLUENZA AVIAIRE - APPEL A LA VIGILANCE

Comme plusieurs pays d’Europe, la France est confrontée à un nouvel épisode d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). La maladie circule depuis quelques semaines en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas.

Sur notre territoire national, un premier foyer a été identifié le 9 septembre 2021 dans les Ardennes. Une autre suspicion clinique vient d’être confirmée dans une basse-cour située dans l’Aisne. L’origine de cette contamination est l’achat de volailles d’ornement sur un marché belge.

Plusieurs foyers d’Influenza aviaire ont la même origine, à savoir un marchand d’oiseaux qui les commercialise sur différents marchés en Belgique (Florenville, Arlon, Chimay, Tournai, Bastogne, Charleroi, Anderlecht).

Si vous avez acheté un oiseau sur l'un de ces marchés, depuis le début du mois d’août, et que l'animal présente des symptômes d’Influenza aviaire, il vous est demandé de consulter immédiatement votre vétérinaire.

Rappel des principaux symptômes :

- problèmes respiratoires ;

- dépression, perte d'appétit, baisse de ponte ;

- mortalité inhabituelle.

Cette situation sanitaire en matière d’IAHP, est fortement évolutive depuis plusieurs semaines et préoccupante. Elle concerne également les oiseaux sauvages, notamment les migrateurs.

Aussi, le niveau de risque épizootique national vient d’être relevé par décision du Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation et passe de "négligeable" à "modéré" .

En conséquence, indépendamment de tout contact avec la Belgique :

- les détenteurs d'oiseaux et de volailles des élevages commerciaux sont invités à effectuer une surveillance clinique quotidienne de leurs troupeaux,

- les autres détenteurs d'oiseaux d'ornement ou de basses-cours (particuliers, amateurs) devront également assurer une surveillance régulière de leurs animaux,

afin, dans tous les cas, de déclarer sans délai à leur vétérinaire toute appartition de sympômes évocateurs de cette maladie sur leurs oiseaux. Le transport des oiseaux malades ou des cadavres pour autopsies ne sera pratiqué que sur accord du vétérinaire.

La vigilance et la réactivité de toutes les personnes se trouvant au contact d'oiseaux, éleveurs professionnels, commerçants, particuliers détenteurs d’oiseaux ou chasseurs, sont essentielles pour détecter les premiers signes de la maladie, alerter un vétérinaire, la Direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations) ou l'Office français de la biodiversité, OFB (pour les oiseaux sauvages) et repérer ainsi tout éventuel foyer.

Pour rappel, l’Influenza aviaire est une maladie aux conséquences économiques lourdes pour l'élevage, mais elle n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.


Contacts :

- votre vétérinaire

- DDPPDirection départementale de la protection des populations de l'Oise : heures d'ouverture : 03 44 06 21 60 / en dehors de ces heures : 03 44 06 12 34

- OFB : permanance au 07 60 83 70 09

 
 

A lire également :