Jeune au pair

 

Si vous souhaitez être accueilli temporairement dans une famille en France en échange de petits travaux ménagers et de la garde d'enfants, vous pouvez demander une carte de séjour temporaire « jeune au pair ».

Vous devez remplir certaines conditions et signer une convention avec votre famille d'accueil.

Qui est concerné ?

Vous êtes concerné si vous êtes étranger non européen et remplissez l'ensemble des conditions suivantes :

  • Vous avez entre 18 et 30 ans
  • Vous êtes accueilli temporairement dans une famille d'une nationalité différente et avec laquelle vous ne possédez aucun lien de parenté, dans le but d'améliorer vos compétences linguistiques et votre connaissance de la France en échange de petits travaux ménagers et de la garde d'enfants
  • Vous avez conclu une convention avec cette famille
  • Vous disposez d'une connaissance de base de la langue française ou possédez un niveau d'instruction secondaire ou des qualifications professionnelles

Attention : vous devez demander un visa de long séjour avant de demander une carte de séjour temporaire « jeune au pair ». Pour en savoir plus sur le visa de long séjour, cliquez ici.

Vous devez déposer votre demande de carte à la préfecture dans les 2 mois précédant la date de fin de votre visa de long séjour.

Quelles sont les démarches  pour obtenir une carte de séjour temporaire « jeune au pair » ?

Vous devez conclure une convention avec votre famille d'accueil définissant les droits et obligations des 2 parties.

Cette convention précise notamment les points suivants :

  • Montant de votre argent de poche (au minimum 320 €)
  • Activités et tâches effectuées pour la famille et leur durée (25 heures maximum par semaine)
  • Vos conditions de logement (surface habitable minimale de la chambre de 9 m2 avec au moins une fenêtre) et de nourriture
  • Votre repos hebdomadaire (1 jour de repos au moins par semaine)

La convention doit être conclue avant votre départ pour la France, car elle est nécessaire pour l'obtention de votre visa.

La durée initiale de la convention ne peut pas dépasser 1 an. En cas de prolongation du séjour au-delà d'1 an, une nouvelle convention d'une durée maximale d'1 an peut être conclue (permettant ainsi un séjour d'une durée totale maximale de 2 ans en France).

*

Pour obtenir plus d’informations sur les démarches « jeune au pair », cliquez ici.