Nouveau programme national de renouvellement urbain 2014 – 2024 décliné dans l’Oise

 
 
Nouveau programme national de renouvellement urbain 2014 – 2024 décliné dans l’Oise

Retrouvez les éléments actualisés concernant les projets de renouvellement urbain dans l'Oise.

Le conseil d’administration de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU ) a arrêté la liste des 200 quartiers d’intérêts National qui bénéficient du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Ces sites présentent les enjeux les plus important en matière de renouvellement urbain et de mixité sociale.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les objectifs et les moyens du NPNRU. La géographie prioritaire a été simplifiée avec la création des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) qui se caractérisent par une concentration de la pauvreté

Le département de l’Oise et ses collectivités bénéficient de :3 projets d’intérêt national (PRIN) et d’4 projets d’intérêt régional (PRIR) :

  • les quartiers Argentine et Sain-Lucien à Beauvais (PRIN)
  • les quartiers du Clos-des-Roses et de la Victoire à Compiègne (PRIN)
  • le quartier des Hauts-de-Creil à Creil (PRIN)
  • le quartier des Martinets à Montataire (PRIR)
  • le quartier des Terriers à Pont-Sainte-Maxence (PRIR)
  • le quartier Beauséjour à Noyon (PRIR)
  • le quartier Saint-Éxupéry à Méru (PRIR).

Ces quartiers présentent les dysfonctionnements urbains les plus importants.

Actuellement, dans le département, la phase de diagnostic et d’élaboration des projets urbains s’achève et les conventions de renouvellement urbain sont en cours de rédaction ou signés selon les sites. L’année 2021 devrait marquer le passage du NPNRU dans le département en mode « opérationnel »

Plusieurs principes distinguent le NPNRU 2014-2024 du PNRU 2003-2015 :

  •  La participation des habitants qui bénéficient du programme, à toutes les phases de sa réalisation, depuis la conception jusqu’à l’évaluation, en passant par la mise en œuvre, grâce à des dispositifs participatifs soigneusement élaborés.
  •  Le portage des projets au niveau des agglomérations : l’arrimage des projets de rénovation urbaine aux dynamiques des agglomérations dans leur ensemble dans une approche intégrée (contrats de ville intercommunaux).
  •  L’ambition assumée de la mixité : le développement de l’habitat privé et de l’activité économique dans les quartiers à travers l’accompagnement des investisseurs.
  •  L’ambition pour une ville durable, plaçant au cœur de la démarche la qualité environnementale, la transition énergétique et la constitution d’Écoquartiers.

L’ANRU intervient de deux manières pour financer les projets, via des subventions et des prêts bonifiés Action Logement. A l’origine de 5 Milliards d’Euros, l’enveloppe du NPNRU a été portée à 10 milliards d’Euros d’équivalent subventions en 2018.

Au total, ce sont près de 200 millions d’euros de concours financiers qui sont apportés par l’ANRU dans le département de l’Oise. Au total, 600 millions d’euros doivent être investis dans le département pour améliorer le cadre de vie des habitants et renforcer la mixité au sein des QPV.