Présentation rapide des épreuves

 
 

L’épreuve pratique de la conduite permet de contrôler si les connaissances, les aptitudes et le comportement du candidat lui permettent de circuler en toute sécurité.

L'examen pratique voiture

L’examen dure 32 minutes. Il comprend :

  • la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s’il a suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière (un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • des questions portant notamment sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l'établissement du certificat d’examen du permis de conduire.

L’examen pratique moto

L'épreuve hors circulation

L’épreuve plateau (hors circulation) de10 minutes comporte un parcours unique de 6 manœuvres qui s'enchaînent.

L'épreuve en circulation

L’épreuve en circulation de 30 minutes explore huit domaines de compétence :

  • utiliser les commandes
  • prendre l’information
  • analyser et décider
  • communiquer
  • diriger son véhicule
  • adapter son allure
  • utiliser la chaussée
  • maintenir les espaces de sécurité.

Lors de cette épreuve sera évaluée le positionnement du motard sur sa voie de circulation, notamment lors de la prise de virage et sera vérifié que la technique de la trajectoire de sécurité est maîtrisée.

Pour obtenir un résultat favorable, il faut avoir 21 points sur 27 et ne pas commettre d’erreur éliminatoire.

L'épreuve en circulation n'est accessible que si le candidat a validé l'épreuve hors circulation.

L’examen pratique Lourd

L’épreuve hors circulation

Elle a pour but de vérifier les connaissances du candidat notamment en matière de réglementation des transports, de sécurité liée au chargement et de mécanique.

L’épreuve en circulation

L'épreuve se déroule sur des itinéraires variés.

Elle permet de vérifier que le candidat :

  • respecte le code de la route ;
  • peut circuler en sécurité pour lui et les autres usagers des voies publiques ;
  • prend en compte les spécificités de la conduite d'un véhicule lourd ;
  • maîtrise les commandes et la manipulation de son véhicule ;
  • est suffisamment autonome dans la réalisation de son trajet.

Pour être reçu à l'épreuve CIR, il faut obtenir un minimum de 17 points et ne pas commettre d'erreur éliminatoire.