Actualités

La prévention des feux de moisson dans le département de l'Oise

 
 
La prévention des feux de moisson dans le département de l'Oise

Ce vendredi 29 novembre, une réunion présidée par le préfet s'est tenue à la préfecture avec les représentants du monde agricole (Chambre d'agriculture, FDSEA et Jeunes agriculteurs), la présidente du conseil départemental, l'Union des maires de l'Oise, le service départemental d'incendie et de secours, les forces de l'ordre, plusieurs élus municipaux et intercommunaux, des représentants des services départementaux de l'État et de divers organismes (Météo France, ONFOffice national des forêts).

Cette rencontre avait pour objectif de définir les mesures qui pourraient être mises en oeuvre pour éviter la reproduction des incendies de juillet 2019. Pour rappel, le département a connu au cours de l'été dernier un important épisode de feux agricoles, au cours duquel plus de 3 000 hectares de cultures ont brûlé. Au plus fort de la canicule, 1 000 hectares ont brûlé en une seule journée, le jeudi 25 juillet. Ce jour-là, jusqu’à une trentaine de feux simultanés dans le département ont été enregistrés.

Le préfet a insisté sur le changement de modèle nécessaire pour faire émerger dans l'Oise une culture de la prévention des feux de récolte.

Il a annoncé la création d’une cellule départementale dédiée au traitement des feux de récoltes qui permettra d’aborder la prochaine saison en ajustant au mieux les moyens disponibles aux besoins. Cette cellule sera ouverte aux élus, à la profession agricole, aux services d'incendie et de secours, aux forces de l'ordre et à Météo France notamment.Durant la période des battages en juillet, cette cellule se réunira chaque jour pour prépositionner pour le lendemain les moyens d'intervention en fonction des indications météorologiques.

En outre, les communes céréalières devront se doter de réserves d'eau artificielles permettant de faciliter le travail des sapeur-pompiers. L'État et le conseil départemental les accompagneront pour ce faire.